Recherche sur le porno et les ados et la prévention

Sexe, mensonges et vidéo
Par Charaf Abdessemed, 08 septembre 2011. Source: Lausanne Cité.ch

Harri Wettstein: « Une prévention de la pornographie s’impose ».

PORNOGRAPHIE • Philosophe et psychologue, Harri Wettstein remet en cause l’absence de prévention dans un édifiant mémoire universitaire intitulé «Suce ma bite. Pornographie: réalité des ados, désarroi des professionnels».

Lausanne Cités: Pourquoi vous êtes-vous intéressé à la prévention de la pornographie chez les jeunes?
Harri Wettstein: En tant que psychologue et philosophe, j’ai beaucoup lu sur les questions de fertilité et de sexualité. Et dès qu’on s’intéresse à ces sujets, on tombe très vite sur la pornographie, devenue ominprésente. On ne peut plus vivre sa sexualité ou même en parler, sans inévitablement tomber dessus.
Dans le cadre de votre travail de mémoire de Haute Ecole Pédagogique, vous bouclez une recherche dont les conclusions sont édifiantes…
Ma question de départ était: qu’existe-t-il au niveau didactique chez nos professionnels de la santé ou sociaux qui leur permette d’évoquer les questions liées à la pornographie?
Et qu’existe-t-il?
Rien de probant. Dans le canton de Vaud, nous faisons fausse route en matière d’éducation sexuelle. D’une part parce que le thème de la pornographie n’est pas évoqué, d’autre part parce que Pro Familia, qui a le monopole sur ces questions, a décidé suite à un audit mené en 2009, que l’école était l’institution où devait se traiter cette question…
Et que se passe-t-il à l’école?
Rien, si ce n’est que les élèves s’engagent à ne pas surfer à l’école sur des sites pornographiques. On pense régler le problème par le principe de la sanction, alors qu’il faut en réalité apprendre aux jeunes à gérer ce phénomène.
Les autorités sont-elles ouvertes à une nouvelle approche?
J’ai contacté les autorités de santé publique, qui m’ont opposé une fin de non recevoir. C’est une remise en question de leur monopole, et pour eux la sexualité, c’est pilule et préservatif et basta! Il n’empêche que le problème prend une proportion alarmante, car avec l’arrivée des smartphones, l’accessibilité au porno est encore plus aisée, et gratuite qui plus est!
Vers quoi va-t-on, si on se contente du statu quo?
En faisant ma recherche, j’ai découvert que pour les gens, l’alpha et l’oméga de la sexualité c’est désormais l’anal et l’oral. Aujourd’hui, à cause de la banalisation du porno, si on ne sait pas ce qu’est l’anal ou l’oral, on est en dehors des normes…
Mais en quoi est-ce alarmant?
C’est alarmant car ces modèles n’améliorent pas les relations hommes-femmes, que la pornographie est en train de remodeler en profondeur. Aujourd’hui, la masculinité est en crise, les garçons sont désorientés et la sexualité version pornographique les fait revenir à un machisme archaïque et dépassé. De l’autre côté, les filles sont paniquées, car elles pensent qu’elles doivent correspondre aux normes édictées par le porno!
Que proposez-vous donc?
Il faut par exemple que dans les cours de biologie, l’apprentissage du cycle féminin soit correcte, d’autant que selon moi, sexualité et fertilité sont indissociables. En outre, il faut amener les ados à une meilleure connaissance d’eux-mêmes, qui conduira à une meilleure estime d’eux-mêmes: les jeunes filles pourront choisir leur sexualité en toute connaissance de cause, sans que celle-ci soit uniquement prédéterminée par le porno. Enfin, les Allemands ont, par exemple, élaboré de nombreux outils didactiques mis à disposition des enseignants, des pédagogues et des travailleurs sociaux. Nous devrions nous en inspirer, il y va de l’avenir et de l’épanouissement de nos enfants.

Publicités

2 réflexions sur “Recherche sur le porno et les ados et la prévention

    • Harri:

      Merci de votre commentaire: déjà il faut lire mon mémoire qui paraîtra en allemand prochainement pour parler sur ce sujet ici.

      Est-ce que vous prenez la pilule contraceptive? Oui? C’est donc normal que la libido baisse et que vous cherchez la rebooster : une consommation (la pilule) en ajoute une autre (la prono). Répondez moi à ma question svp. Ce serait très intéressant d’avoir votre avis un peu plus détaillé: les chats et les superficialités, ce n’est pas ici qu’il faut commencer.

      Si vous ne me répondez pas d’ici lundi, j’effacerai votre commentaire pourtant intéressant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s